La chaine de St Cyr et les ruines de la bergerie

Altitude 645m .

A abrité des cultures arbustives : oliviers, vignes, amandiers avelanèdes ( noisetiers ). De grandes surfaces de « terres gastes » (friches très pauvres) étaient le domaine des troupeaux. Au XVIeme siècle, le vallon des Escourtines abritait le chemin Royal de Cassis.
Très aride, le massif n’a pas permis de peuplement.Seuls les points d’eau dans le vallon des eaux vives et des Escourtines permettront la construction de « jas » (enclos de bergerie).

L’abondance de ces « Jas » témoigne d’une vie pastorale intense.
Dans ces collines , carrières fours à chaux , charbon de bois, ont permis aux habitants de tirer des ressources.
Au sud-est de la chapelle , se trouve le grand « garagaï » (gouffre au ras du sol) exploré pour la première fois vers 1884. C’est un puits de 56m de profondeur se terminant par un couloir horizontal de 3à 4m de large sur une longueur d’environ 10m et d’une grande hauteur.Plus loin le petit « garagaï » est un puits vertical de 25m de profondeur.