Les sites protohistoriques

Vers 2000 av JC, à la fin du Néolithique, apparition de témoignages des plus anciennes installations sédentaires d’un groupe d’éleveurs de moutons sur le plateau de la Tourette.Vers 2000 av JC, à la fin du Néolithique, apparition de témoignages des plus anciennes installations sédentaires d’un groupe d’éleveurs de moutons sur le plateau de la Tourette.Les plateaux ont été occupés au premier et deuxième âge du fer entre VIe et IIe siècle av JC. Ces habitants perchés abritent une communaité sédentaire, leurs fortifications sont témoins d’un besoin défensif.

 

Baous de saint Marcel

1. L’oppidum pré Romain des Baous de Saint Marcel Site archéologique remarquable. Le plateau s’étend sur 3 hectares à 167m d’altitude. Avec  » la Tourette » , il représente un lieu stratégique, entouré de remparts et occupé par les celto ligures. Les maisons au sol de galets liés à de l’argile étaient accolées les unes aux autres, les rues étaient très étroites. Au moins un puits était établi dans cette enceinte fortifiée. Des sources se trouvaient au pied des falaises. 

 

 

 

Source : tourisme-marseille.com

 

Le pont romain

2. Le vieux pont romain : Construit en 49 av JC, permettant aux légionnaires de César de communiquer avec le poste militaire d’Allauch. Détruit en partie au VIIe siècle par les sarrasins , il fut remplacé par un pont en bois, ( seules les piles seront conservées), avant que l’actuel pont en pierre comportant deux arches ne fut reconstruit par les vicomtes de Marseille. Il servit à la circulation piétonnière jusqu’au début du XXe siècle, les voitures passaient à gué .

 

 

 

 

3. Le vieux château construit sur l’abrupt du rocher de Saint-Clair ( improprement appelé tour des gaulois) Le Castellum du X ou XI siècle ou Castrum : Vers 40 av JC, on construit sur un contrefort entre les ravins de Castan, de Royard et de Piscatoris, Véritable nid d’aigle , avec ses remparts et ses tours, un poste militaire permettait de surveiller l’ennemi sur une grande étendue. L’accès de ce castrum se faisait par un sentier escarpé. Vers la fin du Vème siècle, fut construit sur les ruines du castrum un chateau fort dénommé « Casellum Massiliense » jusqu’au XIeme siècle. A l’interieur de ce chateau fut construite une chapelle dédiée à Saint-Clair.C’est entre le VIII et le Xeme siècle que le chateau de Saint Marcel fut détruit par les sarrasins.Au XI eme siècle, la reconstruction d’un chateau féodal sur les ruines du Castellum fut attribuée sans preuve à Pons II, évèque de Marseille de 1008 à 1073.Détruit à la révolution, il porte aujourd’hui le nom de tour des gaulois… qui n’y sont pour rien, l’origine de ce nom vient de l’imagination des enfants du village